Sorties Culturelles et Visites

Nous vous proposons de retrouver ici le programme des sorties culturelles et des visites pour l’année 2019.

 

1519-2019: 500 ans de Renaissance

Dernière sortie avant les congés d’été…!

Viva Léonardo da Vinci

  • Jeudi 20 Juin 2019

Au CLOS LUCE:

Exposition  » La Tapisserie La Cène de Léonard de Vinci pour François 1er,un chef d’oeuvre en soie et argent » et nouvel espace d’exposition permanente.

Au CHATEAU D’AMBOISE:

Exposition  » La mort de Léonard de Vinci et la construction d’un mythe »

A l’invitation du roi François Ier, Léonard de Vinci quitte l’Italie et s’installe au Château du Clos Lucé à l’automne 1516. Nommé « Premier peintre, ingénieur et architecte du Roi », il met ses talents au service du souverain, travaille sans relâche à de nombreux projets et inspire les plans d’un château idéal.

Le 23 avril 1519, Léonard de Vinci demande à Guillaume Boureau – notaire à Amboise – de recevoir son testament. Il s’éteint dans sa chambre au Clos Lucé le 2 mai 1519 après avoir recommandé son âme à Dieu et fixé les dispositions de son enterrement.

 

EXPOSITION « La Cène de Léonard de Vinci pour François Ier, un chef-d’oeuvre en or et soie» (Château du Clos Lucé)

Pour la première fois depuis le XVIe siècle, la tapisserie de la Cène commandée par François Ier d’après le chef-d’oeuvre de Léonard de Vinci, « l’Ultima Cena » est exposée en dehors des Musées du Vatican.

La tapisserie fut tissée pour Louise de Savoie et son fils, le futur François Ier, avant 1514. En 1533, François Ier l’offre au Pape Clément VII à l’occasion du mariage de son fils Henri II et de la nièce du Pape, Catherine de Médicis. Elle reprend le thème de la Cène et témoigne de l’admiration des Rois de France pour Léonard de Vinci et sa fresque réalisée dans l’Eglise Santa Maria delle Grazie à Milan.

Cette oeuvre monumentale – 4,90m de haut et 9,15m de long – est actuellement en cours de restauration avec le soutien du Château du Clos Lucé.

L’exposition accueille une trentaine d’oeuvres, prêts de différents musées, ou issues de la collection du Château du Clos Lucé.

EXPOSITION « La mort de Léonard de Vinci» (château d’Amboise)

 La grande exposition intitulée « La Mort de Léonard de Vinci : la construction d’un mythe », articulée autour du monumental tableau (280 cm X 357 cm) de François-Guillaume Ménageot « La mort de Léonard de Vinci », et d’une collection de gravures issues des collections nationales, éclaire sur la manière dont les contours de l’amitié entre le roi François Ier et Léonard ont été progressivement réécrits par l’Histoire, et assimilés par elle jusqu’à la construction d’un mythe mis au service de l’image de la monarchie française au XVIIIème siècle.

*****************

Dans le cadre du cycle Visites Locales,nous vous proposons 

Une promenade littéraire dans Blois

  • Vendredi 27 septembre 2019

Comme le rappelle Michel Melot dans sa préface du livre de Bruno Guignard « Blois au fil de la plume », Blois est de toutes les villes l’une de celles qui entretiennent avec la littérature les liens les plus profonds.

C’est donc à un parcours, en compagnie des visiteurs, passants, écrivains plus ou moins célèbres, que vous êtes invités non pas à découvrir Blois, mais à redécouvrir cette ville étape qui tout au long des siècles a attiré de nombreux voyageurs qui arrivaient en général par la Loire.

La balade commencera au bord du fleuve, « au midi du pont de Blois » comme le disait un voyageur du XVIéme, pour admirer cet « amphithéâtre de maisons couvertes d’ardoises qui font un spectacle fort agréable » qui séduisit en 1700 Joseph-François Duché de Vanci, chroniqueur du nouveau roi d’Espagne, Philippe V.

Après le déjeuner sur la Place du Château, l’auberge de la Galère, qui accueillit tant de voyageurs, ayant disparu, comme les petits pots de la fameuse crème de Saint Gervais et les gâteaux de réglisse dont se régalèrent bien des gourmands, la découverte se poursuivra, tantôt en poésie tantôt en prose.

************

« Les jardins de l’histoire »

ou la Renaissance du jardin au Château royal de Blois

  • Jeudi 26 septembre 2019
  •  Mardi 1er octobre 2019

En 2019, alors que dans toute la région, berceau des arts et de l’architecture de la Renaissance en France, est célébré le 5è centenaire de la Renaissance, le Château royal de Blois, l’un des symboles les plus prégnants de ce mouvement intellectuel et artistique, voit renaître un jardin qui puise ses racines dans l’histoire du château.

Inscrits dans la tradition des jardins en terrasse qui s’étendaient autrefois sur plus de 10 hectares, ces jardins contemporains couvrant une surface de 2120 m2 se distinguent par un jeu de niveaux dessinant deux espaces distincts dont l’un s’inspire de l’herbier d’Anne de Bretagne, reine passionnée par la botanique, le décor floral et les plantes médicinales et qui appréciait la beauté des jardins et participait à leur entretien, et dont l’autre, belvédère unique sur la ville et sur la Loire, met en valeur la tour du Foix et l’ancien cabinet astronomique de Gaston d’Orléans, qui introduira 2000 espèces dont 200 variétés de plants exotiques dans un véritable jardin d’Eden que La Fontaine qualifia en 1663 de « plus parfait qui fût au monde ».

******************************************

1519-2019: 500 ans de Renaissance

Exposition « Enfants de la Renaissance »

 
  • Mardi 21 Mai 2019
  • Mardi   6 Juin  2019
  • Mardi 11  Juin 2019

De nombreux enfants royaux ont grandi au Château royal de Blois, comme ceux de Catherine de Médicis, mais aussi d’Anne de Bretagne, de Claude de France.

L’exposition exceptionnelle « Enfants de la Renaissance » permet de s’interroger sur la place des enfants à la Renaissance, et son évolution depuis le Moyen Age.

Trois grandes thématiques sont abordés dans le parcours : la naissance et la petite enfance à cette époque indissolublement liées à la mort, l’univers enfantin qui décrit la place de l’enfant dans la société et l’attention dont il est l’objet, enfin l’éducation des enfants royaux à la cour loin de leurs parents et la naissance de la pédagogie à partir du XVè siècle dans des ouvrages destinés aux princes.

Un catalogue riche et documenté accompagne l’exposition et permet d’en approfondir les thèmes (naissance et enfance des princes, devoir de maternité des princesses, problème de l’infécondité des reines, personnel et cérémonial de la cour des enfants…)

*************

1519-2019: 500 ans de Renaissance

Exposition « Chambord 1519-2019 : l’utopie à l’oeuvre »

  • Mercredi 5 Juin 2019

En septembre 2019 débute le chantier de ce qui deviendra, sous l’impulsion de François 1er,la plus stupéfiante construction de la Renaissance française : le château de Chambord.

500 ans plus tard, le Domaine de Chambord propose une exposition à la fois rétrospective et prospective liant hier et demain sous les auspices de l’utopie et des architectures idéales.

Les enjeux et espoirs de cette période, la personnalité emblématique de François 1er, ainsi que la place de Léonard de Vinci, mort à Amboise quelques mois avant le début de la construction de Chambord, sont mis en perspective par 150 œuvres provenant des collections prestigieuses de la BnF, du Musée du Louvre, du Musée de l’Armée, de la Galerie des Offices ou encore du British Museum.

A cette dimension rétrospective, nourrie des travaux les plus récents, s’ajoute un plan prospectif totalement inédit pour un monument de cette importance : la présentation de 18 projets, émanant de laboratoires d’architecture des plus grandes universités des 5 continents, proposant de relancer aujourd’hui, 500 ans plus tard, l’utopie architecturale de Chambord.

*****************

 

CONCERT  : LES FÊTES ROYALES DE CATHERINE DE MÉDICIS

Par l’ensemble de musique renaissance blésois Le Banquet du Roy

  • Samedi 14 septembre 2019, au château de Blois

Considérée comme l’une des plus grands mécènes du XVIe siècle, Catherine de Médicis s’entoure d’artistes, d’hommes de lettres et de musiciens pour concevoir des spectacles somptueux. En important des éléments artistiques venus d’Italie tout en soutenant le développement de la poésie et de la chanson française, cette reine influencera durablement les pratiques musicales de la cour de France.

**************************************

 

 

REPRÉSENTATION THÉÂTRALE  « NOCES » pièce de Laura Tirandaz,

  • 20 et 21 novembre 2019, au château de Blois

Au soir de ses noces avec Henri de Navarre, et à quelques nuits du massacre de la Saint-Barthélémy, Marguerite de Valois, fille de Catherine de Médicis, refuse obstinément de laisser son époux rejoindre la couche nuptiale.

Entre le pragmatisme et la soif d’absolu, deux conceptions du pouvoir s’affrontent au travers de deux femmes (Margot et Catherine de Médicis).

*****************************************

COLLOQUE INTERNATIONAL et interdisciplinaire DÉDIÉ À CATHERINE DE MÉDICIS ET À SON OEUVRE POLITIQUE ET CULTURELLE

  • 21 et 22 novembre 2019 aux châteaux de Blois et Chaumont sur Loire

organisé par G. Fonkenell (Musée de la Renaissance, Ecouen) et C. Zum Kolk (Institut d’études avancées de Paris, Cour de France.fr)

Catherine de Médicis a vu naître dès son vivant la « légende noire », aux relents xénophobes et misogynes, qui domine encore aujourd’hui l’imaginaire romanesque et cinématographique de la reine. À travers les siècles, sa représentation dans les œuvres historiques et littéraires témoigne de l’instrumentalisation du personnage au moment de la reconstitution de l’unité nationale sous les premiers Bourbons ainsi que dans des périodes  arquées par des débats sur la place des femmes dans la vie politique.